Guest  

 
Search: 
Search By: SubjectAbstractAuthorTitleFull-Text

 

Showing 1 through 5 of 45 records.
Pages: Previous - 1 2 3 4 5 6 7 8 9  - Next
2004 - International Studies Association Pages: 32 pages || Words: 11743 words || 
Info
1. Fortmann, Michel. "Une contre-culture stratégique en émergence ? Pierre Elliott Trudeau, les intellectuels canadiens et la révision de la politique de défense libérale à l’égard de l’OTAN (1968-1969)" Paper presented at the annual meeting of the International Studies Association, Le Centre Sheraton Hotel, Montreal, Quebec, Canada, Mar 17, 2004 <Not Available>. 2019-08-18 <http://citation.allacademic.com/meta/p73817_index.html>
Publication Type: Conference Paper/Unpublished Manuscript
Review Method: Peer Reviewed

2007 - International Studies Association 48th Annual Convention Words: 370 words || 
Info
2. Hatto, Ronald. "Une Exception Française ? The Politicization of IR Professors Recruitment in France" Paper presented at the annual meeting of the International Studies Association 48th Annual Convention, Hilton Chicago, CHICAGO, IL, USA, Feb 28, 2007 <Not Available>. 2019-08-18 <http://citation.allacademic.com/meta/p180665_index.html>
Publication Type: Conference Paper/Unpublished Manuscript
Abstract: The goal of my paper is to present France?s particular university landscape. For a North American the French system seems very complex. And in fact it is! The paper will thus present the numerous power struggles within the French academic system in order to show how it cuts many French scholars from cross-cultural dialogue and even from a fruitful domestic knowledge cumulation. The aim is not to ?accuse? the French system (in comparison with other systems) but to try to clarify the different sectors where struggles can happen. The first level where power struggle happens is between Paris and the rest of France (la province). If you are from a Parisian university or a Grande École (another French peculiarity) and you try to have a job in a ?provincial? university you can run into difficulties having a post. Usually, a ?local? will have the job. On the other hand, for a ?provincial?, it?s very hard to have a post in Paris or achieve the agrégation to become a Professeur des universités. This introduces the second peculiarity of the French system: the difference between a Maître de conférences des universités, a Professeur des universités and a research fellow (chercheur). The difference between the two first is hierarchical while the one between the two firsts and the third concerns their functions. The firsts are primarily supposed to teach (and write some things) while the latter are supposed to do ?research? (and incidentally) teach. Of course there is rivalry amongst all of them. The argument of the paper is the following: the competition between those different groups (Parisians against Provincials, Professeurs against Chercheurs) weakens the French International Relations (IR) community. Internal rivalries are so strong that they impede the development of an effective contribution from the French scholars to the international IR debate. Worst! It tends to hinder the development of a fertile dialogue in an otherwise rich intellectual national production. The paper is not normative. It will not advance propositions to transform the French academic practice. In the meantime, by pinpointing the ?peculiarities? of this system, it hopes to contribute to, first, a better understanding of this system and, second, to draw attention of the French scholars themselves on there own weakness.

2010 - SASE Annual Conference Pages: unavailable || Words: 7453 words || 
Info
3. Pollak, Catherine. "Vers une approche positive des risques sociaux" Paper presented at the annual meeting of the SASE Annual Conference, Temple University, Philadelphia, PA, USA, Jun 24, 2010 Online <PDF>. 2019-08-18 <http://citation.allacademic.com/meta/p428549_index.html>
Publication Type: Conference Paper/Unpublished Manuscript
Review Method: Peer Reviewed
Abstract: Peut-on délimiter objectivement le champ des « nouveaux risques sociaux » sur la base de critères d’identification?
La littérature récente sur la gestion des risques sociaux et la transformation des Etats Providence accorde une place centrale aux « nouveaux risques sociaux ». Une revue de cette littérature montre une grande diversité de conceptions de ces nouveaux risques. L’absence de définition entraine d’importants débats autour de leur prise en charge, alors que la question de leur identification, quantification, hiérarchisation et classification n’est pas résolue. Nous montrons que les critiques autour de cette littérature révèlent des débats anciens sur la centralité de la notion de risque social pour penser l’Etat Providence.
Afin de clarifier les débats autour des « nouveaux risques sociaux », nous proposons une approche positive du risque social. Nous insistons sur le fait que le risque social est une construction sociale, et qu’en tant que tel il ne peut être objectivé a priori, car le risque est « social » du fait de sa prise en charge. Qualifier de « sociaux » des risques qui ne le sont pas encore de facto est alors d’ordre normatif. Certains risques semblent toutefois avoir un potentiel particulier à être sociaux, et nous tentons d’en proposer une définition positive. Pour en délimiter le champ, nous proposons une grille d’identification de ces risques, à partir de quatre critères qui portent sur les conséquences matérielles, la fréquence et le caractère assurable, la sélection adverse et l’inégalité de distribution, et l’absence de faute juridique.

2011 - RSA Annual Meeting Words: 144 words || 
Info
4. Elsig, Frédéric. "La redécouverte d'une personnalité: Jacquelin de Montluçon" Paper presented at the annual meeting of the RSA Annual Meeting, Hilton Montreal Bonaventure Hotel, Montreal, Quebec Canada, <Not Available>. 2019-08-18 <http://citation.allacademic.com/meta/p481489_index.html>
Publication Type: Conference Paper/Unpublished Manuscript
Abstract: A l'instar de peintres éminents tels que Jean Poyer ou Antoine de Lonhy, la personnalité de Jacquelin de Montluçon compte parmi les redécouvertes récentes d'une histoire de l'art vivante, fondée sur les oeuvres. Elle a été reconstituée par Charles Sterling (1978) qui la rattachait à la culture d'un Jean Colombe et relevait, sur l'un des panneaux (Lyon, Musée des Beaux-Arts) constituant le retable des Antonins de Chambéry, une signature cachée, interprétée par Jean Favière (1979) puis par Jean-Yves Ribault (1994) comme celle de Jacquelin de Montluçon. Ce dernier, né en 1463 et actif à Bourges jusqu'à sa mort en 1505, se forme auprès de son père Jean Raoul (1417-1494), mais subit l'ascendant de Jean Colombe. Egalement enlumineur, il collabore au Bréviaire de Monypenny. Nous nous proposons d'en préciser le parcours stylistique, en discutant de nouvelles attributions et en replaçant le peintre dans son contexte.

2018 - Northeastern Political Science Association Words: 156 words || 
Info
5. Allard, Gérald. "Strauss au Québec : témoignage d’une réception discrète" Paper presented at the annual meeting of the Northeastern Political Science Association, Bonaventure Hotel, Montreal, Canada, <Not Available>. 2019-08-18 <http://citation.allacademic.com/meta/p1427144_index.html>
Publication Type: Conference Paper/Unpublished Manuscript
Abstract: Être ou ne pas être straussien. Voilà la question.  En tout cas, voilà une question qu’on peut poser aux États-Unis ou en France, voire en Pologne ou ailleurs. Mais au Québec, le nom de Strauss et sa pensée sont pour ainsi dire inaudibles. Il ne s’agira pas donc de faire dans cette communication une présentation des lignes de forces de cette pensée, ni de faire l’histoire de quelque chose —la réception de Strauss au Québec — qui n’a pas vraiment existé. En revanche, il peut s’agir de témoigner de ce que cette pensée a pu m’enseigner sur le plan de l’histoire de la philosophie et au sujet de la substance de la philosophie. C’est ma rencontre avec Strauss dont je veux témoigner, mais ce témoignage jettera une lumière particulière sur comment la pensée de Strauss est comprise à partir d’un contexte culturel et politique — celui du Québec contemporain — sensiblement différent de celui des États-Unis.

Pages: Previous - 1 2 3 4 5 6 7 8 9  - Next

©2019 All Academic, Inc.   |   All Academic Privacy Policy